Censimento degli elettori a gennaio 2020

L’Autorità Nazionale per le Elezioni punta al mese di gennaio per il lancio del censimento degli elettori. La novità auspicata di questa operazione è l’iscrizione numerica degli elettori e questa fase in novembre  è stata obiettivo di scambio tra ANE e gli attori interessati. Questi scambi sono avvenuti in un contesto dove il rappresentante del segretario generale delle Nazioni Unite Mankeur Ndiaye e la classe politica si preoccupano del finanziamento del processo e della sicurezza nel Paese. […] Le elezioni riguardano tutti [… ] ed ogni tappa dovrà essere discussa…compresa l’opzione di registrazione degli elettori, […] informatizzare la scheda e fare schede elettorali con foto… La società civile esprime preoccupazione davanti al degrado del sistema di sicurezza ed il ritardo nella messa in essere del programma. […]

Il primo turno di elezioni è previsto per Dicembre 2020.

Il censimento ha mobilitato attori politici, poteri pubblici e società civile. E’ messo in atto dopo il reclutamento e la formazione di cartografi a Bangui.

Dicembre 2019


 

Le recensement électoral attendu entendu en Janvier Prochain

 L’Autorité Nationale des Elections (ANE) table sur le mois de janvier pour lancer l’enrôlement des électeurs. L’innovation envisagée dans cette opération est l’inscription  numérique des électeurs. Cette phase a fait l’objet d’échange du 6 au 8 novembre entre l’ANE et les acteurs concernés.

Ces échanges sont lancés dans un contexte où le représentant du secrétaire général des Nations Unies Mankeur Ndiaye et la classe politique s’inquiète du financement du processus et des conditions sécuritaire dans le pays.

Julius Rufin Ngouadé-Baba, rapporteur générale de l’ANE, justifie la démarche par la volonté de mettre les parties prenantes sur le même niveau d’information. 

Les élections, c’est l’affaire de tous. Et donc à chaque étape des grandes décisions que l’Autorité Nationale des Elections devrait prendre, nous pensions conférer avec les parties prenantes au processus électoral. Ainsi, donc l’option d’enregistrement des électeurs. Le fichier électoral devrait être informatisé et les cartes électorales devraient être imprimées avec photo” a fait savoir le rapporteur de l’ANE.

La société civile exprime des craintes devant la dégradation du tissu sécuritaire et le retard pris dans la mise en œuvre du programme. “Nous avons travaillé avec les techniciens pour explorer les divers techniques et options. Une option présente des avantages certains et nous pensons aller vers cette option mais nous voulons recueillir l’avis des acteurs impliqués dans le processus” a-t-il souligné.

Le 1er tour des élections sont prévues en Décembre 2020. Cette conférence a mobilisé acteurs politiques, pouvoirs publics et société civile. Elle intervient après le recrutement et la formation des agents cartographes à Bangui.